Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Top articles

  • Il dit.

    17 juin 2011 ( #ça qui parle : adverbations )

    Il dit des histoires, soit. Toute histoire ment, soit. Tout histoire reconstruit le monde qui n'est plus, ordonne un chaos désuet. Donc: en toute histoire, la présupposition d'un ordre - même chez les tout petits malins qui disent: on va dire le désordre,...

  • un testament

    21 août 2011 ( #textes sans recueil )

    à l'envers des pages de mes romans ratés tu écriras ta vie en livret d'opéra des secrets où la nuit glisse sans s'arrêter - c'est l'heure où bientôt l'engoulevent passera tu écriras ta vie en livret d'opéra chaque instant habitante d'une île plus vaste...

  • Puisque.

    11 juin 2011 ( #ça qui parle : adverbations )

    Puisque l'écran ne dit rien, on parle, on croit que c'est avec soi: même pas. On parle. Se disant: on parle, c'est déjà ça. Avec la foi (ce n'est rien d'autre) que ça finira bien par dire quelque chose. Si ce n'est soi, quelque chose en soi. Si ce n'est...

  • C'est comme.

    12 juin 2011 ( #ça qui parle : adverbations )

    C'est comme le funambule. Il est sur le fil, entre les Deux Tours Jumelles (pour de vrai, ça a eu lieu, il y a des photos). Il va, on peut dire: d'une Tour à l'Autre, d'un abîme vertical à l'autre - pas le même, un autre: comme d'une génération suivante,...

  • les fruits des marronniers

    04 avril 2011 ( #textes sans recueil )

    qui regarde vrai qui a déjà vu les fruits des marronniers (Alberto Caeiro je te salue je sais que tu connais les fruits des marronniers ils sont plus vrais que ce poème ils sont plus vrais que toi les fruits des marronniers même ton double même moi même...

  • du regard des chiens

    21 novembre 2010 ( #textes sans recueil )

    je me souviens du regard des chiens quand j'ai failli mourir face à eux la route était droite et propre et sèche ils ont jailli soudain devant moi dans la descente raide vers plus rien j'ai écrasé le frein pour survivre j'ai vu leurs yeux leurs beaux...

  • quatorze

    25 mars 2011 ( #vrac - chansons-notes-vieilleries-choses lues )

    quatorze deux fois sept onze plus trois un plus un plus un plus un plus un plus un plus un plus un plus un plus un plus un plus un plus un plus un quatorze quatorze fois le ventre qui se vide quatorze fois la mort qui vient quatorze fois la vie qui fuit...

  • par quelle plaie

    24 mars 2011 ( #textes sans recueil )

    entendez la chanson blessée du trop-aimé du trop-aimant qui pleure à toute heure passée qui rit en son déguisement * par quelle plaie se fend mon coeur qui porta l'arme qui le tue quelle saison pour le bonheur où meurt son rythme ma vertu * à l'horizon...

  • la corde cassée

    30 mars 2012 ( #textes sans recueil )

    A suffi que quelqu'un parle sans regarder à qui il parlait pour que la corde se casse; sans qu'on sache bien à quoi servait la corde, ce qu'elle retenait, soutenait, attachait. Mais elle a cassé, le rouage s'est modifié. Et chaque regard depuis (un créneau...

  • chez Tchekhov

    22 janvier 2011 ( #vrac - chansons-notes-vieilleries-choses lues )

    VERCHININE Oui. On nous oubliera. C'est notre destin, on ne peut rien y faire. Ce qui nous paraît sérieux, respectable, très important - un temps viendra - ça sera oublié ou ça paraîtra insignifiant. Pause. Et l'intéressant, c'est que nous ne pouvons...

  • la nuit rouge

    28 janvier 2011 ( #textes sans recueil )

    d'autres mots parlent en nos paroles ne t'en fais pas Rimbaud va bien cervelle folle dis ce que dois pleure à voix basse Lara Lara dans la nuit rouge et solitaire une île entend tes vers fêlés piteuse fièvre brûle sans fin l'orfèvre alcool sculpte ma...

  • vois comme à l'hiver

    25 janvier 2011 ( #textes sans recueil )

    vois comme à l'hiver le coeur que dévore le gris du décor bat de mauvais vers ces vers entends-les leur laide lumière froidement libère la chanson gelée psaume en la prison à l'âme abîmée l'amour mal-aimé neige sa chanson j'entends sous la glace le fleuve...

  • l'ébauche

    21 janvier 2011 ( #textes sans recueil )

    peins il fait moins deux tes doigts sont gourds mais peins le songe est dans le geste ébauche ta cathédrale (souviens-toi vous entriez et tout montait haine à l'écrasement âme plus haute que voûtes vous marchiez dalles accidentées vitraux atterrés de...

  • le train

    27 janvier 2011 ( #textes sans recueil )

    déjà - le jour de la résurrection s'achève la nuit s'enroule autour de chaque cou phares au loin - c'est lui - souffle froid les freins crissent salut - tu ne l'as pas raté - salut assis des inconnus fument se branlent dorment reflets à la fenêtre - foutre...

  • quand n'écoute que l'arbre

    20 janvier 2011 ( #textes sans recueil )

    la nuit fait plus beau le chant du rossignol quand n'écoute que l'arbre je crois plus loin que j'ai cru dites-lui pour moi ce que l'arbre entendit flocons qui meurent roses aubes buveuses de nuits blessure de l'oiseau trou sang bouche ouverte sois une...

  • celui qui marche

    29 octobre 2010 ( #vrac - chansons-notes-vieilleries-choses lues )

    qu'il aille ainsi pour toujours aller où il veut celui qui marche droit de jour et qu'on attend - mais toi ralentis écoute regarde et rêve creuse le ciel: marche sur la pointe des pieds quand il marche celui qui marche qu'il ne sache pas sous ses pas...

  • l'enterré

    16 octobre 2010 ( #textes sans recueil )

    sur les épaules un poids de glaise fausse sensation de crever au-dessus l'hiver et le gel la terre est chaude mon coeur bat j'entends tous vos pas lourds et lents qui fiers vont modeler le vide j'ai la bouche pleine de terre je crie plus fort que vous...

  • Les Néoromantiques

    22 octobre 2010 ( #vrac - chansons-notes-vieilleries-choses lues )

    " Ce qui frappe chez ceux qu'on peut appeler les Néoromantiques, et parmi eux surtout: chez Aurélien Delsaux, c'est, comme chez Hugo, une grande diversité de formes et de tons, un intérêt pour tous les genres et pour leur mélange (notamment chez Delsaux,...

  • chez Patrick Chamoiseau

    15 octobre 2010 ( #vrac - chansons-notes-vieilleries-choses lues )

    "De la création d'un Ministère de l'Identité Nationale, à la stigmatisation-expulsion-punition collective des Roms, en passant par les nationalités conditionnelles de seconde zone, se dessine en France un effondrement éthique d'une ampleur sidérante....

  • les hirondelles

    13 octobre 2010 ( #textes sans recueil )

    je lis l'Aiglon d'Edmond Rostand le destin triste du fils Bonaparte il ne fait pas beau temps - je veux voir les hirondelles qui partent dans les tilleuls certaines dansent rassemblement sur le fil électrique l'ordre a son élégance - Bonaparte aima le...

  • deux-cents chiens

    15 décembre 2010 ( #vrac - chansons-notes-vieilleries-choses lues )

    j'ai deux-cents chiens très bons j'ai deux-cents chiens fidèles qui parlent dans ma langue aboient en loups-garous et que disent en rage les sages qui sont fous quand plus je n'y serai n'allez mordre personne bons pauvres chiens perdus ayez l'arbre en...

  • avec le temps qu'il fait

    28 décembre 2009 ( #vrac - chansons-notes-vieilleries-choses lues )

    à G.V. fais ton poème avec le temps qu'il fait avec soleil dans le bel azur avec pluie vent orage ou froidure qu'importe le ciel et la saison au jardin au balcon au tison fais ton poème avec le temps qu'il fait mais quand viendra la neige de l'année la...

  • vol Calais-Kaboul

    22 octobre 2009 ( #vrac - chansons-notes-vieilleries-choses lues )

    hier l'avion est parti de Londres Jeanne souviens-toi à Calais on a fait escale bourgeois souviens-toi à bord on en a chargé trois Môquet souviens-toi c'était minuit heure française Moulin souviens-toi le jour est pâle sur Kaboul Massoud souviens-toi...

  • Monsieur l'Ministre (chanson pour Eric Besson) - sur l'air de Parachutiste, de Maxime Le Forestier

    29 novembre 2009 ( #vrac - chansons-notes-vieilleries-choses lues )

    Tu as payé cher tes galons Ton fauteuil et ton maroquin Tu es descendu tout au fond Chez les requins C’est fou comm’ réussir rend triste Monsieur l’Ministre Car dans l’ivress’ des profondeurs On oublie vite d’où l’on vient On perd la tête et puis le cœur...

  • faut qu'j'me pende

    03 septembre 2009 ( #vrac - chansons-notes-vieilleries-choses lues )

    tous les copains ont été zigouillés tous les matins j'me réveille assommé pas question que j'me rende pas question qu'ils me prennent tout's les heur's c'est la nuit c'est l'hiver chaqu' semaine: faut qu'j'me pende trop vu pourrir les amours constellées...

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 > >>