Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Top articles

  • le sculpteur

    15 août 2011 ( #textes sans recueil )

    à R. P. moine sculpteur amant blocs de granit de marbre femmes que tu aimas étoiles contemplées à Gillonnay dans ta cellule de Chartreuse plus tes lignes s'épurent plus les pierres cèdent toute la course du temps tient dans une courbe tu cherches la dernière...

  • don't be cool

    29 juin 2011 ( #textes sans recueil )

    que pleurent les mères proies inconsommées que pleurent les filles proies inconsolées : toi prends ton couteau entre tes dents blanches arrache de rage la vie qu'on te prend que coule le sang de blancs méchants pitres - et dis au vent noir où perle l'orage...

  • Chez Duong Thu Huong

    11 novembre 2010 ( #vrac - chansons-notes-vieilleries-choses lues )

    - Papa! Tu as très mal? Ma voix s'éraille, on dirait la voix d'une étrangère. Ma réserve de larmes, que je croyais tarie depuis mes sanglots d'hier, se régénère spontanément et déborde de mes paupières encore gonflées. Mes larmes coulent sur les cheveux...

  • Appel de Mikis Theodorakis / Athènes, 26 mai 2011.

    15 juin 2011 ( #vrac - chansons-notes-vieilleries-choses lues )

    « Nous saluons les dizaines de milliers, voire les centaines de milliers de nos concitoyens, jeunes pour la plupart, qui se sont rassemblés sur les places de toutes les grandes villes pour manifester leur indignation à l’occasion de la commémoration du...

  • qu'ils dorment

    08 juin 2011 ( #textes sans recueil )

    ils (bonnes gens bourgeois) disent ça ne se dit pas ça ne se fait pas - dans la peur de réveiller le dragon qui dort en eux allongé sur le très merveilleux trésor plutôt: ils lui couperont les couilles pour qu'il ne crache plus aucune flamme qu'il dorme...

  • les petits oiseaux

    08 juin 2011 ( #textes sans recueil )

    avant tous les petits oiseaux avaient des bras qu'on arracha qu'ils s'arrachèrent (je ne sais) alors leur poussèrent des ailes celui-là qui écrit (moi) voit ainsi tous les petits oiseaux du ciel (ainsi lui-même se voit-il): la grâce du vol leur vint de...

  • Si.

    19 juin 2011 ( #ça qui parle : adverbations )

    Si (ce n'est pas une hypothèse - c'est une formule) il est non une incapacité mais une involonté proprement misérable (qui provoque en moi la pitié et le dégoût) c'est celle, de ceux-là qui pourtant en ont le moyen, à ne pas oser - je ne dis pas: bien...

  • Soudain.

    19 juin 2011 ( #ça qui parle : adverbations )

    Soudain l'on comprend que parler est l'agir de l'agir. Rien de neuf en ce que je dis (ça date, ça date du début de tout, ça fait partie de l'histoire), mais c'est moi et c'est aujourd'hui qui disent. Qui redisent: Manque de mots (organisation de ce manque,...

  • Dès lors.

    18 juin 2011 ( #ça qui parle : adverbations )

    Dès lors on peut, on devrait, il faut s'interroger. Sur les pères taiseux, les mères mélancoliques, ce qui fait parler: l'alcool, le sexe, la mort, et les bêtes-qui-parlent que tout cela enfante. Pourquoi ils (tout cela) enfantent sinon les plus grands...

  • Il dit.

    17 juin 2011 ( #ça qui parle : adverbations )

    Il dit des histoires, soit. Toute histoire ment, soit. Tout histoire reconstruit le monde qui n'est plus, ordonne un chaos désuet. Donc: en toute histoire, la présupposition d'un ordre - même chez les tout petits malins qui disent: on va dire le désordre,...

  • celui qui marche

    29 octobre 2010 ( #vrac - chansons-notes-vieilleries-choses lues )

    qu'il aille ainsi pour toujours aller où il veut celui qui marche droit de jour et qu'on attend - mais toi ralentis écoute regarde et rêve creuse le ciel: marche sur la pointe des pieds quand il marche celui qui marche qu'il ne sache pas sous ses pas...

  • Qu'on prenne.

    16 juin 2011 ( #ça qui parle : adverbations )

    Qu'on prenne Flaubert. Un exemple. L'exemple. L'athée authentique - c'est-à-dire, je ne ris pas, le croyant véritable. Qui croit, pour de bon (seule accroche, seule assise, seul sol sous ses pas, seul horizon et seul gîte - paradis seul) à: la bête-qui-parle...

  • C'est comme.

    12 juin 2011 ( #ça qui parle : adverbations )

    C'est comme le funambule. Il est sur le fil, entre les Deux Tours Jumelles (pour de vrai, ça a eu lieu, il y a des photos). Il va, on peut dire: d'une Tour à l'Autre, d'un abîme vertical à l'autre - pas le même, un autre: comme d'une génération suivante,...

  • Puisque.

    11 juin 2011 ( #ça qui parle : adverbations )

    Puisque l'écran ne dit rien, on parle, on croit que c'est avec soi: même pas. On parle. Se disant: on parle, c'est déjà ça. Avec la foi (ce n'est rien d'autre) que ça finira bien par dire quelque chose. Si ce n'est soi, quelque chose en soi. Si ce n'est...

  • Voilà.

    10 juin 2011 ( #ça qui parle : adverbations )

    Voilà bien des choses encore qu'il faudrait dire. Mais on est fatigués, hein? Le réel, ça fatigue. Ça tue, quoi. Tous les jours, ça tue. Par là qu'on vit. Dans cette zone. Où la mort. Où les choses. Qu'il faudrait dire, avant qu'on passe de leur côté,...

  • Mais aussi.

    09 juin 2011 ( #ça qui parle : adverbations )

    Mais aussi, si ce que vous me dites ne vient pas, n'est pas de vous - mais répétition d'un autre, mauvais mime, langue étrangère déguisée par, avec, dans votre langue, comment voulez-vous que je trouve le nom qui vous nomme, l'appel qui vous appelle,...

  • le mythe d'Europe

    25 avril 2011 ( #textes sans recueil )

    dans le parc le printemps deux amoureux s'embrassent c'est le centre du monde hommes fermez les yeux * au musée on peut voir les outils des bourreaux le malheur a l'air loin les tilleuls se souviennent * beau taureau travesti ta belle Libanaise tu la...

  • le déménagement

    28 octobre 2010 ( #textes sans recueil )

    il faut porter à bout de bras cartons de livres tringles meubles pour les descendre tout en bas le camion est garé juste au pied de l'immeuble on se croise on sourit on porte ensemble ce poids de la vie gentiment on se tient la porte le camion est juste...

  • le parrain

    27 octobre 2010 ( #textes sans recueil )

    je sais de lui peu de choses qu'il fut médecin en Corse qu'il savait le nom des roses l'allemand l'hébreu le morse qu'il partit en Algérie qu'il aima deux ou trois femmes qu'il fuyait nos féeries pleurait seul souffrait de l'âme qu'il embrassa tout au...

  • Chez Saint-Just

    26 octobre 2010 ( #vrac - chansons-notes-vieilleries-choses lues )

    "La France regorgeait de mécontents prêts au signal, mais l'égoïsme des uns, la lâcheté des autres, la fureur du despotisme dans les derniers jours, la foule des pauvres qui mangeaient la cour, le crédit et la crainte des créanciers, le vieil amour des...

  • ritournelle

    16 juin 2008 ( #vrac - chansons-notes-vieilleries-choses lues )

    à l'ombre du pommier trois beaux et blonds enfants qu'on aime qu'on gronde qu'on nourrit qu'on baigne nos vignes à soigner jà le jour a filé par le vent m'en souvienne je connais ce camion qu'ils traînent c'était le mien il est rouillé tarissent les fontaines...

  • le sacrement de l'alliance

    28 mai 2008 ( #vrac - chansons-notes-vieilleries-choses lues )

    ne brille qu'une étoile le jour s'en va, la nuit vient comme l'eau se mêle au vin un chant monte des roses noyant tout en son parfum comme l'eau se mêle au vin l'ombre unanime forge un rêve vrai, indistinct comme l'eau se mêle au vin dansez, nos corps,...

  • chez Goethe (traduit par Malaplate)

    09 novembre 2007 ( #vrac - chansons-notes-vieilleries-choses lues )

    BAUCIS Un prodige, la chose est claire; Mais qui fait toujours mon tourment, Car il y eut dans cette affaire Beaucoup de louche, assurément. PHILEMON En lui concédant le rivage, L'empereur est-il à blâmer? Un héraut vint le proclamer Sonnant la trompe...

  • chez Elie de Lansuraux

    15 octobre 2007 ( #vrac - chansons-notes-vieilleries-choses lues )

    "L'Eglise catholique eut alors peur qu'on associât messe et théâtre, et qu'on crût que la messe n'était que théâtre. Si la confusion a toujours été possible, la peur, elle, est infondée : c'est le théâtre qui est messe." Elie de Lansuraux, Célébration...

  • chez Albert Camus

    07 octobre 2007 ( #vrac - chansons-notes-vieilleries-choses lues )

    "Ce que vous savez peut-être mal c'est à quel point vous êtes un besoin pour ceux qui vous aiment et, qui sans vous, ne vaudraient pas grand-chose. Je parle d'abord pour moi qui ne me suis jamais résigné à voir la vie perdre de son sens, et de son sang....

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 > >>