Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Top articles

  • Chez Hugo : fin du Discours d'ouverture du Congrès littéraire international - 7 juin 1878

    14 septembre 2017 ( #choses lues )

    Ah ! la lumière ! la lumière toujours ! la lumière partout ! Le besoin de tout c’est la lumière. La lumière est dans le livre. Ouvrez le livre tout grand. Laissez-le rayonner, laissez-le faire. Qui que vous soyez qui voulez cultiver, vivifier, édifier,...

  • Chez Thomas Mann (les Buddenbrook, 2/2)

    04 janvier 2016 ( #choses lues )

    -Hanno, petit Hanno! poursuivit Mme Permaneder, et les larmes coulaient sur l'épiderme terne et duveteux de ses joues. Tom, papa, grand-père et tous les autres, où sont-ils passés? On ne les voit plus. Ah! que c'est dur et que c'est triste! -Nous les...

  • Chez J. M. Coetzee

    17 septembre 2014 ( #choses lues )

    "Il sortit dans le soleil et prit la piste qui menait, à travers le veld, jusqu'au réservoir et au champ où il avait éparpillé autrefois les cendres de sa mère. Il reconnaissait chaque pierre, chaque buisson le long du chemin. Il se sentait chez lui près...

  • chez Albert Camus

    07 octobre 2007 ( #vrac - chansons-notes-vieilleries-choses lues )

    "Ce que vous savez peut-être mal c'est à quel point vous êtes un besoin pour ceux qui vous aiment et, qui sans vous, ne vaudraient pas grand-chose. Je parle d'abord pour moi qui ne me suis jamais résigné à voir la vie perdre de son sens, et de son sang....

  • CHANT 5

    03 octobre 2007 ( #peintures dessins machins trucs )

    voici ma part – elle est petite et passagère, mais c’est ma part, je l’offre à tous, sans reculer : j’entreprends de revenir aux choses simples, aux formes élémentaires, sans chercher l’artifice d’un angle droit c’est quelque chose de fragile et de nourrissant...

  • le parrain

    27 octobre 2010 ( #textes sans recueil )

    je sais de lui peu de choses qu'il fut médecin en Corse qu'il savait le nom des roses l'allemand l'hébreu le morse qu'il partit en Algérie qu'il aima deux ou trois femmes qu'il fuyait nos féeries pleurait seul souffrait de l'âme qu'il embrassa tout au...

  • Si.

    19 juin 2011 ( #ça qui parle : adverbations )

    Si (ce n'est pas une hypothèse - c'est une formule) il est non une incapacité mais une involonté proprement misérable (qui provoque en moi la pitié et le dégoût) c'est celle, de ceux-là qui pourtant en ont le moyen, à ne pas oser - je ne dis pas: bien...

  • qu'ils dorment

    08 juin 2011 ( #textes sans recueil )

    ils (bonnes gens bourgeois) disent ça ne se dit pas ça ne se fait pas - dans la peur de réveiller le dragon qui dort en eux allongé sur le très merveilleux trésor plutôt: ils lui couperont les couilles pour qu'il ne crache plus aucune flamme qu'il dorme...

  • les petits oiseaux

    08 juin 2011 ( #textes sans recueil )

    avant tous les petits oiseaux avaient des bras qu'on arracha qu'ils s'arrachèrent (je ne sais) alors leur poussèrent des ailes celui-là qui écrit (moi) voit ainsi tous les petits oiseaux du ciel (ainsi lui-même se voit-il): la grâce du vol leur vint de...

  • l'hiver en sa fin

    07 février 2012 ( #textes sans recueil )

    quand tombe la dernière neige quand viennent les premières pluies quand le jour dans son manteau beige travestit son regret des nuits quand Orion quitte enfin son siège quand la fumée des toits faiblit on sent se refermer le piège on cherche dans le vin...

  • Chez Karen Blixen (1/2)

    16 novembre 2010 ( #vrac - chansons-notes-vieilleries-choses lues )

    Mais Philippa sentait son coeur fondre dans sa poitrine. Une soirée inoubliable se terminait pour elle par une inoubliable preuve de loyalisme humain et de sacrifice personnel. - Chère Babette, dit-elle doucement, vous n'auriez pas dû renoncer pour nous...

  • la chanson triste

    26 novembre 2010 ( #vrac - chansons-notes-vieilleries-choses lues )

    dans le but à peine avouable d'amasser des lingots j'ai composé de noires fables qui font pleurer Margot aujourd'hui que ma bourse est pleine je verse des sanglots ces fables font toute ma peine qui font pleurer Margot car la Margoton que j'aimais qui...

  • dans les grands bois noirs

    21 novembre 2010 ( #vrac - chansons-notes-vieilleries-choses lues )

    derrière moi le village dort ça sent la nuit ça pue la mort adieu les gens adieu ce que j'étais - je vais vers les grands bois noirs (on dit que le loup y est) sur les côtés des photos pornos de mon banquier de beaux robots seuls les arbres ne m'ont jamais...

  • Pleurant

    19 mars 2012 ( #vrac - chansons-notes-vieilleries-choses lues )

    Le plus difficile pour le tueur a dû être de trouver les armes. Car pour ce qui est des idées, elles sont en libre accès depuis quelques années. Oh! qu'est-ce qu'une idée. Qu'est-ce qu'un mot. Une idée, un mot, ne tuent pas - n'est-ce pas? N'est-ce pas,...

  • on peut difficilement se dire autre chose

    28 mars 2012 ( #textes sans recueil )

    On peut difficilement se dire autre chose, écrivant, relisant: Encore de la merde. Et pourtant on continue. Parce qu'il faut, parce qu'on doit. Aussi sûr de pondre un jour, d'avoir pondu déjà, un oeuf d'or, un enfant. Qu'on a dû nous voler, qu'on nous...

  • aux poètes méditerranéens

    01 juin 2011 ( #textes sans recueil )

    ils ont parlé tous les morts les vivants bouches de lumière autour de l'eau noire langue des temps futurs ils ont parlé disent le sable et l'aube arbres et vents disent le silence des statues fausses disent vous n'en avez plus pour longtemps disent rappelle-toi...

  • Difficile de.

    07 juin 2011 ( #ça qui parle : adverbations )

    Difficile d'avoir un coin, un trou pour écrire. Que ce soit au-dedans, au-dedans du dedans - et que j'écrive n'importe où, cloîtré dans cette petite cellule de l'âme, ce coin qui écrit en moi, protégé de tout, et mon corps (le reste, tout ce que je traîne:...

  • l'enfant les taiseux

    17 mai 2011 ( #textes sans recueil )

    pour J. L. B. allons-y voir la 'tite ils disent tous tout le hameau le quartier tous les pauvres allons voir l'enfant qui parle mieux que nous que les mots refusent nous taiseux ils y vont ils la voient se met à dire l'enfant qui n'a pas deux ans et qui...

  • dit du matin

    18 mai 2011 ( #textes sans recueil )

    tu dors vous dormez dans le matin du monde attendant le vieux début du conte sa lumière réitérée redite tapisserie reprise que défit la nuit - n'attends aucun secret de ton réveil sinon la défaite du rêve et le vert voyage immobile et faux et la lutte...

  • Corinne Martin

    09 janvier 2012 ( #textes sans recueil )

    I. la nouvelle nous parvient à midi en salle des professeurs et nous coupe comme le jour en deux on se regarde, graves on baisse les yeux on ne dit plus rien on se souvient c'est une femme qui fut notre chef - je n'aime pas les chefs mais j'aimais bien...

  • Hélène

    02 novembre 2011 ( #textes sans recueil )

    Hélène Hélène proie de Pâris - il ne t’a pas piétiné le ventre - il ne t’a pas craché à la gueule - il ne t’a pas meurtri les jambes et s’il t’a mordue, et s’il t’a griffée ce ne fut qu’amoureusement * maintenant ton corps pourrit belle Hélène proie putréfiée...

  • Dès lors.

    18 juin 2011 ( #ça qui parle : adverbations )

    Dès lors on peut, on devrait, il faut s'interroger. Sur les pères taiseux, les mères mélancoliques, ce qui fait parler: l'alcool, le sexe, la mort, et les bêtes-qui-parlent que tout cela enfante. Pourquoi ils (tout cela) enfantent sinon les plus grands...

  • le sculpteur

    15 août 2011 ( #textes sans recueil )

    à R. P. moine sculpteur amant blocs de granit de marbre femmes que tu aimas étoiles contemplées à Gillonnay dans ta cellule de Chartreuse plus tes lignes s'épurent plus les pierres cèdent toute la course du temps tient dans une courbe tu cherches la dernière...

  • don't be cool

    29 juin 2011 ( #textes sans recueil )

    que pleurent les mères proies inconsommées que pleurent les filles proies inconsolées : toi prends ton couteau entre tes dents blanches arrache de rage la vie qu'on te prend que coule le sang de blancs méchants pitres - et dis au vent noir où perle l'orage...

  • Soudain.

    19 juin 2011 ( #ça qui parle : adverbations )

    Soudain l'on comprend que parler est l'agir de l'agir. Rien de neuf en ce que je dis (ça date, ça date du début de tout, ça fait partie de l'histoire), mais c'est moi et c'est aujourd'hui qui disent. Qui redisent: Manque de mots (organisation de ce manque,...

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 > >>