Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Top articles

  • jour d'avril

    13 mars 2009 ( #vrac - chansons-notes-vieilleries-choses lues )

    simple passage d'un jour d'avril sur la Terre soleil fécond caresse de guerrière le ciel danse immobilement admire son mouvement souple et pur à présent midi est passé de six heures on dirait le premier matin pourtant l'air embaume tout dans la lumière...

  • l'appel

    12 mars 2009 ( #vrac - chansons-notes-vieilleries-choses lues )

    1. on m'appelait. peut-être un survivant une voix sous les décombres je suis entré dans la Maison détruite je suis entré dans la Bibliothèque personne juste une foule d'ombres bouches closes dans les livres intacts moi, blessé, je cherchais votre absence,...

  • CHANT 3

    30 décembre 2006 ( #peintures dessins machins trucs )

    la lumière jamais n’a fui, toujours présente, là, en la chair humaine qui s’agite et fuit, partout, la présente lumière, partout, là - qu’en conclure ? faiblesse et lueur en notre sang

  • CHANT 2

    19 décembre 2006 ( #peintures dessins machins trucs )

    et pourquoi ajouterais-je, aux bruits du monde, ma chanson ? et pourquoi ajouter un objet mien à toutes les choses du monde, et une action de plus à l’inventaire journaleux des faits ? - est-ce action seulement que ce faire-là, mon chant, pris dans la...

  • CHANT 1

    28 novembre 2006 ( #peintures dessins machins trucs )

    le verbe faire est lourd comme une masse de forgeron que l’on soulève sur le feu le verbe faire est lourd comme le ciel et la grâce le verbe faire est lourd de tout le poids de la parole - gardons-nous d’être par lui dévorés, tout crus il est le fossoyeur...

  • OUVERTURE

    17 novembre 2006 ( #peintures dessins machins trucs )

    et maintenant, poétesse Poésie, cela suffit, plus de mensonges, assez de dire et dire encore un monde qui ne demande plus qu’à être vu, léché par nos pupilles, qui ne fait que sa montre sur tous les écrans – plats comme des trottoirs de la Cité Partout....

  • en ton absence

    28 mai 2007 ( #vrac - chansons-notes-vieilleries-choses lues )

    face à moi la colline vaste et verte forteresse imprenable et fragile à quoi je demande où es-tu que fais-tu ma femme ma bonne fée mon espace et ma volonté mon rêve fauve mon rêve juif mon rêve fou ô princesse polonaise ma reine kabyle tu es de l’autre...

  • l'attente

    18 février 2007 ( #vrac - chansons-notes-vieilleries-choses lues )

    tous avaient attendu la première neige. elle devait tomber dans la nuit. on allait se réveiller ouvrir les volets voir la neige le paysage blanc la vie pure et le silence. ç’avait été si long de l’attendre – cette douceur du temps était devenue pesante....

  • clémence du temps

    02 février 2007 ( #vrac - chansons-notes-vieilleries-choses lues )

    midi passé. novembre agonisait ployant sous le poids d’un comme éternel été passant la saint Martin, et déployant jusqu’en l’ultime lumière une incommensurable, inouïe douceur – bonne à nous faire dire que pour un peu, vivre est encore simple. si bien...

  • Madeleine des Rameaux (ex voto)

    29 janvier 2007 ( #vrac - chansons-notes-vieilleries-choses lues )

    Madeleine des Rameaux contemple à travers les ramées le spectacle du vent jeu de lumière entre les branches valse du ciel et du soleil l’esprit souffle et veut et va il vient, c’est vrai, d’on ne sait où et c’est beau dans le ciel le ciel bleu ce vent...

  • l'eau

    13 novembre 2006 ( #vrac - chansons-notes-vieilleries-choses lues )

    il attendait le salut bienfaisant de la pluie, l'espérant comme le pécheur en son péché du vice l'oasis après, morne désert traversé, bien des vertus. la pluie vint, tombant à grosses gouttes, bien lourdes, une pluie chaude, amère. il était là, dessous,...

  • chez Elie de Lansureaux (dernière)

    01 février 2011 ( #vrac - chansons-notes-vieilleries-choses lues )

    "Tout écrivain classique est bilingue: maîtrisant la langue normée, connaissant la langue populaire; ayant une oreille pour la langue en ses beaux habits du dimanche, et l'autre pour la langue du bistrot; une pour la langue de Paris, l'autre pour la langue...

  • chez Elie de Lansureaux (encore)

    31 janvier 2011 ( #vrac - chansons-notes-vieilleries-choses lues )

    "En effet, ce qui témoigne pour le chef-d'oeuvre classique, est-ce pas , malgré la clarté parfaite de la forme, cette irréductible ambiguïté du sens, au-delà la somme toute banale pluralité des sens présents dans l'oeuvre? Le lecteur, à chaque page, subit...

  • la nuit rouge

    28 janvier 2011 ( #textes sans recueil )

    d'autres mots parlent en nos paroles ne t'en fais pas Rimbaud va bien cervelle folle dis ce que dois pleure à voix basse Lara Lara dans la nuit rouge et solitaire une île entend tes vers fêlés piteuse fièvre brûle sans fin l'orfèvre alcool sculpte ma...

  • le train

    27 janvier 2011 ( #textes sans recueil )

    déjà - le jour de la résurrection s'achève la nuit s'enroule autour de chaque cou phares au loin - c'est lui - souffle froid les freins crissent salut - tu ne l'as pas raté - salut assis des inconnus fument se branlent dorment reflets à la fenêtre - foutre...

  • vois comme à l'hiver

    25 janvier 2011 ( #textes sans recueil )

    vois comme à l'hiver le coeur que dévore le gris du décor bat de mauvais vers ces vers entends-les leur laide lumière froidement libère la chanson gelée psaume en la prison à l'âme abîmée l'amour mal-aimé neige sa chanson j'entends sous la glace le fleuve...

  • chez Tchekhov

    22 janvier 2011 ( #vrac - chansons-notes-vieilleries-choses lues )

    VERCHININE Oui. On nous oubliera. C'est notre destin, on ne peut rien y faire. Ce qui nous paraît sérieux, respectable, très important - un temps viendra - ça sera oublié ou ça paraîtra insignifiant. Pause. Et l'intéressant, c'est que nous ne pouvons...

  • l'ébauche

    21 janvier 2011 ( #textes sans recueil )

    peins il fait moins deux tes doigts sont gourds mais peins le songe est dans le geste ébauche ta cathédrale (souviens-toi vous entriez et tout montait haine à l'écrasement âme plus haute que voûtes vous marchiez dalles accidentées vitraux atterrés de...

  • quand n'écoute que l'arbre

    20 janvier 2011 ( #textes sans recueil )

    la nuit fait plus beau le chant du rossignol quand n'écoute que l'arbre je crois plus loin que j'ai cru dites-lui pour moi ce que l'arbre entendit flocons qui meurent roses aubes buveuses de nuits blessure de l'oiseau trou sang bouche ouverte sois une...

  • un vent froid

    20 janvier 2011 ( #textes sans recueil )

    mes larmes vous parlent de la pluie mauvaise qui tombera bientôt mais vous n'y comprenez goutte de grands arbres s'effondrent devant ma route je marcherai dessus souffle un vent froid dans mon dos j'ai traversé la mort depuis mon baptême je ne crains...

  • notre messe

    16 janvier 2011 ( #textes sans recueil )

    j'allume ta vie animant mon âme saintement brasier de nos bouches nos langues se tendent pour se taire pénètre en la chambre du début du monde le mystère ô jeu de mon jonc la vie de ma verge te secoue rythme des orages doux raffut des neiges marée folle...

  • le Serviteur (2)

    02 septembre 2012 ( #textes sans recueil )

    c'est là tombé sur ton chemin et tu ne peux passer outre c'est comme un roc indestructible ineffritable et qu'il te faut frapper de ta main la plus gauche car on ne t'a pas donné de bâton le bruit de ta main contre la pierre est claquement sec de la langue...

  • le Serviteur (1)

    30 août 2012 ( #textes sans recueil )

    quand et où tu ne sais ne peux savoir comme viendra ta dernière parole quand et où la parole poétique tombe et jaillit en toi de toi d'un autre que ce soit dans la rue dans un désert ce soit dans ta chambre ou à l'étranger c'est là et passer outre est...

  • petite philosophie contemporaine

    28 février 2013 ( #textes sans recueil )

    1. L'homme contemporain ne supporte pas l'idée d'être un petit. 2. Sentant pourtant qu'il est bien des choses qui le dépassent et l'écrasent, l'homme contemporain rapetisse les choses qui l'entourent pour les mettre, non à sa hauteur, mais plus bas que...

  • aux bachelières

    08 juillet 2012 ( #textes sans recueil )

    sont-ce les branches sont-ce les pierreries du ciel étoilé sont-ce les perles de la pluie qui plus que lauriers vous couronnent bien malin qui de nous peut dire quel est l'empire qui attend la jeunesse de votre rire le parfum de vos jeunes ans qui sait...

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 > >>