Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Top articles

  • le trajet

    11 juin 2010 ( #désenvoûtement du monde - mars 2010 )

    l e trajet . revenant de la capitale, ayant quitté l'A43 il roulait dans la nuit et la brume sur la nationale 6 – il allait, je crois au Pont, ou à La Tour rentrant à la maison du père, une fois de plus dehors, vitesse bruyante des moteurs publicités,...

  • j'ai dit

    10 juin 2010 ( #désenvoûtement du monde - mars 2010 )

    j’ai dit que les morts se lèvent aussi calmement que Dieu parade de monstres affreux fantômes pourritures du diable Anubis dieu chacal tais-toi quitte l’Egypte sois des nôtres viens, Chien sauvage et fidèle : pour tout onguent seulement ces mots pauvres...

  • les fruits

    06 juin 2010 ( #désenvoûtement du monde - mars 2010 )

    l es fruits . il y a les fruits amers qui font gémir et pleurer et les fruits délicieux dont on jouit et disparaît on ne sait pas reconnaître le bon arbre comme on veut alors on croque au hasard on pleure et tout est fini car on est trop sûr toujours...

  • poor Yorick

    05 juin 2010 ( #désenvoûtement du monde - mars 2010 )

    poor Yorick . grimaçant plissant frottant sa peau le comédien sent son crâne dans un siècle il le voit tenu dans les mains neuves les mains jeunes les mains nues d’Hamlet le même Hamlet le même Yorick même scène même vie ce sera son dernier rôle – non...

  • causerie des folles

    03 juin 2010 ( #désenvoûtement du monde - mars 2010 )

    causerie des folles. antique et charnel souvenir, je vois trois sorcières à plumes qui font causette : - Quel goût de cerise !..., dit l’une. - Vous voulez dire de fraise des bois !..., reprend la seconde. - De mûre sauvage !, rétorque la troisième. et,...

  • le roi Midas

    01 juin 2010 ( #désenvoûtement du monde - mars 2010 )

    le roi Midas . qu’est-ce que c’est ce bruit de chien bâtard qui grelotte? c'est le roi Midas qui pleure qu’est-ce qu’il pleure le roi pour pleurer comme ça comme une bête comme un maudit? aucune larme pour Orphée qui lui apprit à lire les choses qui eut...

  • le miroir

    31 mai 2010 ( #désenvoûtement du monde - mars 2010 )

    le miroir. parle-moi grand miroir au tain défait grand miroir usé devant quoi je joue ton cadre usé d’or faux et tes rayures la poussière même et les traces qui te couvrent et ce collier d’ombres tout me plaît devant toi car tu me dis un reflet imparfait...

  • l'adieu des innocents

    26 mai 2010 ( #désenvoûtement du monde - mars 2010 )

    l’adieu des innocents. face à l’écrasante lumière est-il pas à espérer rien qu’à très bien clore nos paupières midi prendra notre jardin alors nous quitterons la terre ce ne sera l’heure de rien écrasante et très salutaire voici la lumière qui vient à...

  • avec Phédon

    25 mai 2010 ( #désenvoûtement du monde - mars 2010 )

    avec Phédon. - quand serons clones clones innombrables ne crois pas que nous serons chairs éternelles non, non – et sans passer à travers portes serons spectres spectres toujours semblables sans poids – légers, si légers ! – mais sans ailes passant et...

  • la neige dernière

    11 avril 2010 ( #désenvoûtement du monde - mars 2010 )

    l a neige dernière . danse d’ombres pensais-je que ça doit faire sur la neige le vol brouillon à la cime des branches du grand chêne noir où les corbeaux font leur nid je ne suis pas d’ici je passe et j’admire la plaine et tout là-bas la dentelle des...

  • le lecteur

    10 avril 2010 ( #désenvoûtement du monde - mars 2010 )

    le lecteur . il a 15 ans. soleil ou brumes on le voit qui va dans la forêt. là personne ne le voit plus. on dit qu’il fume. il est parti un livre à la main pourtant. ce n’est jamais le même: tragédie, poème, roman. il rentre au jour qui baisse. ses yeux...

  • là-bas les nuages

    09 avril 2010 ( #désenvoûtement du monde - mars 2010 )

    là-bas les nuages . là-bas les nuages élastiques sous le vent et la lumière font des formes fantastiques le paysage d'hier dont le ciel était pur et l’horizon si bleu ne nous faisait voir du monde vieux que la claire infirmité: une morne immensité joie...

  • sur la colline grise

    08 avril 2010 ( #désenvoûtement du monde - mars 2010 )

    sur la colline grise . la plaine a invité la brume toutes les routes disparaissent l'automne orange allume sa lente mort sur la forêt lointaine mon fils est devant je le pousse il ne sait pas encor marcher sur la colline grise une pâle lumière glisse...

  • la route qui monte

    07 avril 2010 ( #désenvoûtement du monde - mars 2010 )

    la route qui monte . tu montes la route qui monte bordée par les arbres traversés de vent de lumière blanche c’est l'aube. gisent dans ton dos tes village, église nuit. tu marches sur des fruits qui éclatent délivrant le nom de leur arbre chêne, noisetier...

  • contemplation

    05 avril 2010 ( #désenvoûtement du monde - mars 2010 )

    contemplation . soir avons marché au crépuscule (silence le long du chemin) jusqu’au lieu nommé « les violettes » phares – en bas filent les véhicules défilé bruyant, triste fête (l’autoroute du quotidien) noirs sont les nuages sur nos têtes victoire...

  • désenvoûtement du monde / mars 2010

    01 avril 2010 ( #désenvoûtement du monde - mars 2010 )

    paysage du livre. sur les terres froides des vestiges nagent des visages de gisants on aimerait vaincre leur mort les réveiller car on se prend à les entendre désespérer neige noire sur nous les troubles et sous cette trombe malsaine on vient pour comprendre...

  • Babel

    18 janvier 2007 ( #peintures dessins machins trucs )

    Babel – juin 2003 toute la terre avait un seul langage et les mêmes mots. or, en partant du côté de l’orient, les hommes trouvèrent une plaine au pays de Chinéar, et ils s’y établirent. ils se dirent l’un à l’autre : « allons ! faisons des briques et...

  • la vision d'Isaïe

    16 janvier 2007 ( #peintures dessins machins trucs )

    la vision d’Isaïe – mai 2003 l’un des anges vola vers moi, ayant dans sa main une pierre brûlante qu’il avait prise dans une des pinces au-dessus de l’autel. il lui fit toucher ma bouche et dit : « vois ! ceci a touché tes lèvres : ta faute est écartée...

  • le combat de Jacob

    14 janvier 2007 ( #peintures dessins machins trucs )

    le combat de Jacob - avril 2003 cette nuit-là, il se leva, prit ses deux femmes, ses deux esclaves et ses onze enfants, et il passa le gué du Yabboq. il les prit et leur fit passer le torrent ; il fit passer aussi tout ce qui était à lui. Jacob resta...

  • dans l'avent

    08 décembre 2006 ( #peintures dessins machins trucs )

    Annonciation, collage, octobre 2006

  • d'abord c'était l'exil

    26 février 2007 ( #l'âme apprivoisée - recueil - janvier 2006 )

    d’abord c’était l’exil : « petit homme va-t’en pleurer dans un autre monde » il marcha longtemps s’en fut là-bas loin et nous arriva recru de fatigue - la chasse aux fantômes a été bien longue car il y avait eu tous ces interminables fantômes qui glissaient...

  • jeune homme, il disait

    20 janvier 2007 ( #l'âme apprivoisée - recueil - janvier 2006 )

    jeune homme, il disait : j’ai le désespoir comme d’autres disent – j’ai la foi il a vécu parmi les hommes, jusqu’au bout. on ne lui a pas sculpté de statue. on a oublié son nom. il a vécu ; c’était un saint.

  • ce n'est pas l'oeuvre

    02 janvier 2007 ( #l'âme apprivoisée - recueil - janvier 2006 )

    ce n’est pas l’œuvre qui compte - travaille, travaille c’est la première ligne puis - travaille, travaille c’est la deuxième ligne puis - travaille, travaille…

  • salut à toi, sainte ambiguïté!

    28 décembre 2006 ( #l'âme apprivoisée - recueil - janvier 2006 )

    salut à toi, sainte ambiguïté ! toi, le signe de l’apparition de la vie ! toi, preuve vivante et frémissante de la vie ! toi, qui lèves quotidiennement le voile de cette déesse ordinaire : la vie, oh ! notre vie toi, prêtresse des mystères très grands...

  • voici quelques achats de faits

    22 décembre 2006 ( #l'âme apprivoisée - recueil - janvier 2006 )

    voici quelques achats de faits - un kilo de pommes - un kilo de farine l’eau coule d’elle-même avec la farine et l’eau et le travail de mes mains - ces mains qui ne sont pas à vendre - je ferai du pain pour le jour à venir dans la nuit la pâte lèvera

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 > >>