Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 novembre 2006 2 28 /11 /novembre /2006 18:12

le verbe faire est lourd comme une masse de forgeron que l’on soulève sur le feu

le verbe faire est lourd comme le ciel et la grâce

le verbe faire est lourd de tout le poids de la parole

- gardons-nous d’être par lui dévorés, tout crus

il est le fossoyeur des discours idéologiques

et l’accoucheur de grands secrets cosmiques

il est notre salut

que signifie-t-il ? mourir, car au bout de toute action nous attend la mort, en ce point fixe qu’elle a noué en nous, dès le souffle 1

et faire, alors, c’est naître d’abord, et toujours

c’est dire JE, et quitter le corps de notre mère, le pays de nos pères, quitter Dieu le Papa Tout-Puissant et sa Maman Sainte, Immaculée,

pour aborder, les pieds dans la gadoue, à la grande solitude.

- TOUT CELA, JE L’AI FAIT

23 novembre 2006 4 23 /11 /novembre /2006 19:28

et toi, pécheur, toi, nous tous,

bel instrument de la grâce,

dans l’économie de Dieu

dans son trois fois saint système économique

-         tu ne seras pas détruit

-         tu seras transfigué

22 novembre 2006 3 22 /11 /novembre /2006 07:41

ne soyez pas  

 

heureux  

 

 

 

soyez  




sauvés

20 novembre 2006 1 20 /11 /novembre /2006 21:34

soudain

le monde va se désaplanir

le mystère dressera son chemin vertical

 

oseront-ils abattre cette route – elle les écrasera

oseront-ils courir sur cette route – elle leur rendra le monde

ancien, intact et merveilleux

19 novembre 2006 7 19 /11 /novembre /2006 19:55

deux crépuscules, novembre 2005