Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 février 2007 1 26 /02 /février /2007 08:51

d’abord c’était l’exil :

« petit homme va-t’en

pleurer dans un autre monde »

 

il marcha longtemps s’en fut là-bas loin

et nous arriva recru de fatigue

-         la chasse aux fantômes a été bien longue

 

car il y avait eu tous ces interminables

fantômes qui glissaient le long des rues

insaisissables linges à formes à figures humaines

et qui ne recouvrent rien mais portent seulement un peu de la poussière

du temps un peu de poudre dont est faite la terre et rien de ce poids

du ciel sur nos épaules frêles

 

il était fatigué donc. chez nous il trouva

l’eau et le pain et l’amitié lourde

périssable comme une pâte entre nos mains

 

puis il s’en alla au cœur plein de la fête

qui célébrait sa présence réelle, entière.

aujourd’hui encore on se souvient de son chant.

24 février 2007 6 24 /02 /février /2007 09:27

nous

 

comprendrons  

 

quand nous serons

 

plus petits

18 février 2007 7 18 /02 /février /2007 20:05

tous avaient attendu la première neige.

elle devait tomber dans la nuit.

on allait se réveiller ouvrir les volets voir la neige

le paysage blanc la vie pure et le silence.

 

 

 

ç’avait été si long de l’attendre – cette

douceur du temps était devenue pesante.

ç’avait été si lent l’hiver sans neige

si triste le monde gris et la saison absente.

 

 

 

et puis le froid vint ; elle allait venir

la nuit ! cette nuit ! la blanche neige

qu’on n’entend pas tomber et qu’on admire

la divine surprise le songe d’un monde réinventé !...

 

 

 

on en vit même, de nuit, sortir le nez

et lever les yeux pour la voir tomber, pleuvoir, neiger

- mais pas de neige. la nuit noire. on attendait.

au matin la pluie noyait depuis bien avant l’aube

 

 

 

notre rêve enfantin.

16 février 2007 5 16 /02 /février /2007 10:54

la multitude, mai 2006-février 2007

13 février 2007 2 13 /02 /février /2007 10:05

va

va

 

où des glaiseux comme sans souffle disent :

que l'ombre soit !

 

va

 

et la lumière sera