Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
29 octobre 2018 1 29 /10 /octobre /2018 08:47

c'est la tiédeur qui nous tue

qui laissa croître les monstres

 

pourquoi aux calmes soupers

quand la nuit tomba des bouches

n'avoir pas tiré la nappe

 

déjà était mangé l'ange

retenant le couteau blanc

sur la gorge d'Isaac

 

il faut planter la forêt

où feront nid des mots neufs

et croquer l'espoir des fruits

 

qui cuira notre vrai pain

quand te réveilleras-tu

17 octobre 2018 3 17 /10 /octobre /2018 08:59

dans le champ la marche est pénible

peut-être on ne trouvera rien

quand soudain la machine vibre

on creuse on se salit les mains

 

c’est un vieux rêve de gamin

échappée d’une urne profonde

on trouve cette pièce ronde

la face effacée de césar

 

tout comme la monnaie romaine

dormant sous deux mille ans de terre

lueur éteinte d’un empire

remontée par les grands labours

 

je garde en poche ton baiser

pour qu’en mon quotidien bourbeux

quand je ne peine pas qu’un peu

ne s’oublie pas le grand amour

22 juillet 2018 7 22 /07 /juillet /2018 21:32

chaque vague nous lavant le visage

nous nageons contre la marée montante

jusque vers l'île sans supermarché

ni faux dieux ni voiture où cependant

 

nous serons heureux

6 juillet 2018 5 06 /07 /juillet /2018 15:23

tu regardes glisser de grandes plaques

de glace et d’empire une chaleur neuve

t’accable de l’homme la honte est veuve

partout nous craignons que les clowns attaquent

 

quelque chose s’est effondré mais quoi

était-ce avec le grand mur les deux tours

héros statue maison grand arbre amour

il t’en souvient : l’effondrement en toi

 

la catastrophe a eu lieu c’est trop tard

tu le sais il est mort notre royaume

tu danses joyeux avec des fantômes

dans la paix tu devances la victoire

 

chimpanzé du futur ou dinosaure

tes os mêlés à la boue du désastre

trouvés bien après la chute de l’astre

témoigneront pour le commun trésor

29 juin 2018 5 29 /06 /juin /2018 09:48

poètes dans la ville

serviteurs inutiles

coquelicots dans les blés