Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
15 août 2011 1 15 /08 /août /2011 10:13

à R. P.

 

moine sculpteur amant blocs de granit de marbre

femmes que tu aimas étoiles contemplées

à Gillonnay dans ta cellule de Chartreuse

plus tes lignes s'épurent plus les pierres cèdent

 

toute la course du temps tient dans une courbe

tu cherches la dernière ligne la ligne une

qui signera ton âme dans la dernière heure

ton nom gravé - un oui dans la pierre invisible

29 juin 2011 3 29 /06 /juin /2011 14:22

que pleurent les mères

proies inconsommées

 

que pleurent les filles

proies inconsolées :

 

toi prends ton couteau

entre tes dents blanches

 

arrache de rage

la vie qu'on te prend

 

que coule le sang

de blancs méchants pitres

 

- et dis au vent noir

où perle l'orage

 

dis aux nuits de craie

dessinant la peur

 

aux grands loups solaires

tes frères de lait

 

dis l'inverse vrai

du sucre extincteur

 

DON'T BE COOL
DON'T BE HAPPY

21 juin 2011 2 21 /06 /juin /2011 11:19

C'est pourquoi on peut s'en tenir là.

20 juin 2011 1 20 /06 /juin /2011 11:01

Car Augustin a raison. N'y a que le présent: le souvenir, et la peur et l'espérance - tout ça n'est que dire.

19 juin 2011 7 19 /06 /juin /2011 15:23

Ce que je vous souhaite, petits enfants, c'est le dire.

Que par le dire vous soyez incarnés; avec, transfigurés; et, quand le mauvais silence en vous parfaitement sera terrassé, dans (du Funambule, du Lecteur) le dire, déjà, ressuscités.