Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 juillet 2010 2 27 /07 /juillet /2010 23:03

serpentsserpents.

 

mille et cent serpents

dans mon coffre

s’accumulent

 

(vaille que vaille je roule

sans retourner la tête)

 

mille et mille et cent

serpents se déroulent

sifflent et se dressent

 

(vaille que vaille je roule

sans retourner la tête)

 

bruits de caresses glacées

de papiers froissés bruits de

faux aiguisée

 

(vaille que vaille je roule

sans retourner la tête)

 

leurs langues fourchues

veulent mordre ma nuque

qui souple s’offre

 

(vaille que vaille je roule

sans retourner la tête)

 

leurs petits souffles veules

leurs sifflements mauvais

rayent l’air et me raillent

 

(vaille que vaille je roule

sans retourner la tête)

 

alors je sors de

mon véhicule l’asperge

d’essence et le brûle

 

silence des flammes

flambant les serpents

calme derrière moi

face à moi la joie

la joie le grand feu

en les éclatant apaise

les mille minces

yeux de braise.

commentaires