Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
22 octobre 2010 5 22 /10 /octobre /2010 09:35

"   Ce qui frappe chez ceux qu'on peut appeler les Néoromantiques, et parmi eux surtout: chez Aurélien Delsaux, c'est, comme chez Hugo, une grande diversité de formes et de tons, un intérêt pour tous les genres et pour leur mélange (notamment chez Delsaux, la quasi fusion parfois entre écriture, arts plastiques et arts vivants); c'est, par exemple en poésie, la largeur du spectre qui va du lyrisme corseté dans des vers fixes, au poéme épique en prose, en passant par la charge politique en versets ou vers libres.

   On passe ainsi, d'un seul souffle, de la contemplation au combat, et partout les puissantes voix de la Nature, et partout les forces divines, tragiques - et toujours la voix faible de celui qui tient bon."

 

Arnaud Lesélieux, Le Néoromantisme: Delsaux, Houellebecq, Carrère, Boyer, p. 277, éditions du Vaste Monde, février 2010.    

commentaires