Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 octobre 2010 6 16 /10 /octobre /2010 16:21

sur les épaules un poids de glaise

fausse sensation de crever

 

au-dessus l'hiver et le gel

la terre est chaude mon coeur bat

 

j'entends tous vos pas lourds et lents

qui fiers vont modeler le vide

 

j'ai la bouche pleine de terre

je crie plus fort que vous

 

Mise en musique et interprétation de ce poème par François Guillon (en cliquant sur ce lien)

commentaires