Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
6 janvier 2012 5 06 /01 /janvier /2012 00:06

l’immeuble ocre et moche est planté

dans les rues de la Tour du Pin

comme une aiguille bonne à rien

indiquant l’heure abandonnée

 

la nuit descend jusqu’à zéro

dans les rues de la Tour du Pin

ici vécut l’amour ancien

c’était un autre numéro

 

silence au passé qui défile

dans les rues de la Tour du Pin

je retrouve de vieux chemins

le trottoir est sale et tranquille

 

Arabes vieux sous les arcades

dans les rues de la Tour du Pin

jolies laideurs que j’aimais bien

quand bruinait ma désespérade

 

au fond de quoi faudra descendre

dans les rues de la Tour du Pin

novembre ô souvenirs bons chiens

mordant mon ombre couleur cendre

 

ô tendres crocs ma chair est prête

dans les rues de la Tour du Pin

sauf le peintre malade ancien

pas de bonne âme qui s’arrête

 

on meurt sans un regard des hommes

dans les rues de la Tour du Pin

la toile ignorée le dit bien

qui montre en croix le Fils de l’Homme

 

en bas le monument aux morts

dans les rues de la Tour du Pin

héros dont rien ne se souvient

je lis vos noms en lettres d’or

 

j’entends recommencer la guerre

dans les rues de la Tour du Pin

je suis un des héros qui vient

mon nom restera sur la terre

 

brume bleue toi qui m’as grisé

dans les rues de la Tour du Pin

est-ce pour trancher les vieux liens

tous les couteaux sont aiguisés

commentaires