Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 juillet 2010 3 21 /07 /juillet /2010 22:56

BranguesBrangues.

 

le soir où nous marchions vers Brangues
dans la boucle du Rhône
Ophélie me dit en sa langue :
And now let me alone.

 

c’est sur la tombe de Claudel

que j’ai versé mes pleurs,

aux mânes de Julien Sorel

j’ai conté mes malheurs.

 

à Brangues je ne vais plus guère

regarder l’eau passer

car mon cœur trop tangue et se perd

aux marais du passé

commentaires

Christine 22/07/2010 15:24



J'aime bien vos poèmes illustrés et j'ai trouvé votre blog sobre et beau.



Aurélien Delsaux 24/07/2010 09:39



Revenez quand vous voulez! Les poèmes illustrés de "Désenvoûtement du monde" vont paraître au rythme d'un par jour jusqu'à début août. Bel été à vous.



domidel 22/07/2010 14:10



je ne sais pourquoi ce poème me touche. Merci !



Aurélien Delsaux 24/07/2010 09:38



Merci à vous de l'avoir lu.