Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 mai 2007 1 28 /05 /mai /2007 10:36

face à moi la colline

vaste et verte forteresse imprenable et fragile

à quoi je demande où es-tu que fais-tu

 

 

 

ma femme ma bonne fée

mon espace et ma volonté

mon rêve fauve mon rêve juif mon rêve fou

ô princesse polonaise ma reine kabyle

 

 

 

tu es de l’autre côté de cette colline piège et paradis

plus loin que la plaine de la Bièvre et de toutes les Russies

au-delà du Vercors de Venise au-delà du Rhône et du Mississipi

 

 

 

mon espace et ma volonté

mon rêve fauve mon rêve juif mon rêve fou

ô princesse polonaise ma reine kabyle

ma femme ma bonne fée

 

 

 

là où mon cœur est galop de cheval et fièvre jaune

là où mon cœur a soif et boite et craque et crie

là où mon cœur se troue se tait se tue là où mon coeur

 

 

 

mon rêve fauve mon rêve juif mon rêve fou

ô princesse polonaise ma reine kabyle

ma femme ma bonne fée

mon espace et ma volonté

 

 

 

et j’attends ton retour de cette outre-Chine

sur un quai de rien sans navire et sans train

je t’attends dans la lumière étroite et simple de notre cuisine

 

 

 

ô princesse polonaise ma reine kabyle

ma femme ma bonne fée

mon espace et ma volonté

mon rêve fauve mon rêve juif mon rêve fou

 

 

 

tu reviendras tu es là où mon cœur ne meurt plus là et l’au-delà la mort n’a plus

une angoisse à mettre sous ses dents habiles.

à nous, belle retrouvée – que soient bus l’air et le vin des amants

 

 

 

ma femme ma bonne fée

mon espace et ma volonté

mon rêve fauve mon rêve juif mon rêve fou

ô princesse polonaise ma reine kabyle

commentaires

F

Magnifique! dommage que ce poème soit en vers de taille variable; je l'aurais bien mis en musique...


Répondre
A

merci...mais finalement tu y es arrivé!