Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 septembre 2009 4 03 /09 /septembre /2009 23:22

tous les copains
ont été zigouillés
tous les matins
j'me réveille assommé
pas question que j'me rende
pas question qu'ils me prennent
tout's les heur's c'est la nuit
c'est l'hiver chaqu' semaine:
faut qu'j'me pende

trop vu pourrir
les amours constellées
trop vu mourir
les beaux poissons ailés
qu'on prie, qu'on joue, qu'on vende
au lit, debout, à table
j'me dis le jour la nuit
(et c'est insupportable):
faut qu'j'me pende
faut qu'j'me pende

il y a des mecs
qui lavent leurs voitures
il y a des mecs
qui cirent leurs chaussures
sans question qui les rende
ni plus beau ni plus bête
qui n'ont pas tout' la nuit
mon refrain dans la tête:
faut qu'j'me pende
faut qu'j'me pende
faut qu'j'me pende

parfois c'est vrai
j'envie leur doux bien être
parfois c'est vrai...
- mais je les envoie paître
car j'aime, amère amande
assaisonnant ma vie
me dire jour et nuit
pour sucrer mon ennui:
faut qu'j'me pende
faut qu'j'me pende
faut qu'j'me pende
faut qu'j'me pende

enfin faudrait
faudrait faudrait
faudrait ouais mais
ouais mais mais mais

ouais mais j'ai plus
l'escabeau qu'l'huissier m'prit
- que ce soit su:
la corde est hors de prix
puis un copain arrive
puis la poutre est pourrie
puis c'est joli la nuit
puis v'là t'y pas qu'je ris:
faut qu'je vive
faut qu'je vive
faut qu'je vive
faut qu'je vive
faut qu'je vive

commentaires