Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 juin 2015 1 01 /06 /juin /2015 10:10

on ne voit que d’abord leurs feuilles trinitaires

verte anamnèse

vertes prières

têtes de linottes sur les talus marcottent

les fraises

 

quand ensuite les bois dans le printemps se parent 

de ces fleurs niaises

oh qu’on se marre

de décorer Julie de ces bijoux gratuits

les fraises

 

quand enfin tout est mûr qu’on les ramasse ensemble

le coeur à l’aise

oh comme on tremble

de ce goût de baiser qui vient nous rassasier

les fraises

 

puis c’est soudain l’automne et c’est fini l’amour

pris de malaise

le souffle court

assis sur un talus là nous ne parlons plus

qu’aux fraises 

 

et d’autres rient et d’autres parlent d’autres pleurent

et d’autres baisent

et ce chant meurt

que nous murmurerons quand nos os sucreront

les fraises

commentaires

mounette 02/06/2015 09:31

Fraises des bords de chemin, fraises des bois rougissant dans un jardin de montagne: la douceur des souvenirs heureux !